• Se former à distance

  • A votre rythme

  • N'importe où

  • OUI c'est possible

la pédagogie est le moyen de faire progresser les connaissances.

Deux tendances existent:

  • pédagogie de la transmission dont l'enseignement est centré sur le maître
  • pédagogie progressiste dont l'enseignement est centré sur l'élève

Faut-il placer l’élève au centre du système éducatif au lieu de donner la priorité à la transmission des savoirs , des connaissances?

Selon le défenseur des théories pédagogistes , Philippe MEIRIEU l’école s'est transformée ,l’enseignement est devenu un enseignement de masse.
Selon les thèses de Pierre Bourdieu, l'école est vue comme lieu de transmission de la culture dominante et de reproduction des inégalités ( la machine à trier).
Il faut donc placer l’élève au centre du système éducatif au lieu de donner la priorité à la transmission des savoirs , des connaissances en mettant  l'effort éducatif  sur l’apprenant et non pas sur ce qu’il y a à apprendre.
Les méthodes sont inductives (fondées sur la découverte par l'enfant plutôt que sur la transmission par l'enseignant) et à l'«épanouissement des enfants» plutôt qu'à l'instruction.
Pour pallier à la démotivation des élèves ils doivent pouvoir se déplacer dans la classe ,travailler par petits groupes en échangeant leurs idées...on en vient à valoriser les enseignements interdisciplinaires.
Le mixage des enfants de tous les niveaux permet d'unifier les pensées en une pensée commune » Philippe Meirieu

les pédagogues dits «progressistes» partent du principe que la transmission des connaissances par le professeur n'est que la reproduction de schémas archaïques qui enferment l'élève. Celui-ci doit être «créateur de son savoir», et le pédagogue un «accompagnateur». Le rôle de l'école est de transmettre, non plus des «savoirs» mais des «savoir-faire» et des «savoir-être».

Les pédagogues dits "Républicains" n’adhèrent pas à cette vue et prônent un enseignement «disciplinaire» , ils rejettent l'idée qu'un élève s'approprie progressivement son savoir.

Vous pouvez aussi consulter le dossier "Républicains contre pédagogistes : décryptage du débat pédagogique"

 ou bien le télécharger ici


 L’écolier, l’étudiant  d’aujourd’hui, qui vivent un tsunami tant le monde change autour d’eux est dénommé Petite Poucette par sa capacité à envoyer des SMS avec son pouce Il s'amuse bien avec les applis de son smartphone, mais Petite Poucette ne sait plus faire une phrase syntaxiquement correcte et sans fautes d'orthographe, mener à bien des calculs simples ou avoir un peu la mémoire de l'histoire de son pays.